Proverbes et dictons

Proverbes et dictons du Bonsaïka



Si tu cherches un Yamadori centenaire dans un site exceptionnel, cherche d’abord le site exceptionnel.


Pots éclatés, hivers à chier !


Bonsaï sec en serre, ne sert à rien.


Si ton bonsaï gèle en février, c’est que est janvier est terminé.


Quand le Maître se tait, c’est qu’il va dire quelque chose.


Si tu penses trop au bonsaï durant ton travail, arrête de travailler.


Etre un apprenti Bonsaïka c’est ne croire que la moitié de ce que tu entends ; être un Bonsaïka confirmé c’est connaître quelle moitié.


Pluie d’avril sur moyogi, Noël fin décembre. (Marche aussi en juillet sans neige sur Hôkidachi)


Biogold en été, engrais gâché.


Fourmis qui matent, pucerons qui squattent.


Qui rempote des gros pots, remporte un lumbago


Beau nébari, arbre à moitié accompli.


Très beau nébari n’a pas de prix.


Prélever en été, c’est récolter pour la cheminé.


Mamé semé en août, jamais ne sera un mammouth.


Si décembre est sous la neige, ton bonsaï se protège.


Yamadori sans permis, Yamadori pas permis.


Taille tôt ton Deshojo, pour bientôt voire de beaux rameaux.


Qui ligature bien forme bien.


Toutes choses ont une fin, sauf le fil de ligature qui en a 2.

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails